Réservoirs d'eau et eau potable

Malgré l'abondance d'eau à la saison des pluies, elle se fait très rare en saison sèche.  Dans certains endroits il est facile de creuser des puits, mais dans d'autres cela s'avère impossible.En 2002, l'AFS a foré 67 puits dans le village de Phnom Kol près de Battambang. La nappe était peu profonde, entre 3 et 6 m, donc les puits ont  pu être creusés facilement. L'eau est utilisée pour les cultures et les besoins des familles.

Autour de Tipadey, les forages ne donnent pas de résultats positifs et, de plus, il faut creuser à plus de 80 mètres de profondeur. Le manque d'eau en saison sèche dans cette région est un réel problème pour les habitants. L'AFS a donc décidé de creuser des bassins de rétention d’eau dans trois villages : Rieng Yieng (2005), Boueng Balaing (2005) et Samaky (2007). Ainsi, les villageois de ces trois villages ont de l’eau à proximité (à moins d’un kilomètre).

Une grande jarre de 200 litres, une bouilloire et un petit épurateur individuel ont été fournis à chaque famille. Les bassins ont été financés par des subventions du syndicat des Eaux de Maine et Loire et du Bas-Léon.

 

pompe boeng brservoir b.b

En 2010, les villageois ont installé une solide clôture autour des bassins pour mieux les protéger des animaux. Ils ont semé de l'herbe autour des bassins pour assurer une meilleure qualité de l'eau. En 2011, nous avons décidé d'installer une pompe motorisée près de deux bassins ainsi que des réservoirs pour alimenter les vaches et les habitants afin de faciliter le travail . Par la suite, cela pourra permettre le développement de jardins familiaux.

La 1ère pompe a été installée dans le village de Boueng Balaing: un lavoir et deux abreuvoirs ont été construits, alimentés par deux grands réservoirs qui sont remplis grâce à une pompe.

En janvier 2013, grâce à une subvention de la Régie des Eaux de la ville de Lesneven, nous avons pu finaliser les travaux d'eau potable dans ce village. C'est une ONG cambodgienne "1001 fontaines" qui a concu et réalisé le projet. L'eau pompée dans la mare passe dans une cuve inoxydable de 4m3 où elle est traitée avec du sulfate d'alumine; ensuite l'eau passe dans une des cuves en ciment où elle est filtrée sur du sable. Dans la 2ème cuve, il y a de l'eau propre qui sert pour le lavage et la cuisine. Dans une dernière cuve d' un m3 en inox on ajoute du chlore pour donner de l'eau potable que les villageois viennent chercher avec une bonbonne de 10 litres fermée. L'ONG "1001 fontaines" assuré une formation des villageois à l'eau et à l'hygiène ainsi que la formation des membres du comité chargé du suivi et de l'entretien du système; elle va suivre le projet en permanence et réaliser deux analyses par an.

Le coût de fonctionnement est très bas: chaque famille devra payer 10 $ par an (un1/2 sac de riz) pour avoir de l'eau potable.

bb enfants

bb eau pot

Le village de Boeung Balaing est le premier village du district à avoir de l'eau potable. D'autres villages nous ont demandé d'intervenir chez eux. Nous leur avons rappelé nos conditions: une motivation collective, la création d'un comité pour lancer le projet et ensuite assurer sa pérennité. Nous souhaitons que chaque projet, une fois réalisé, soit entièrement pris en charge par les villageois eux même.

En 2013,les habitants de Rieng Tieng, un village distant de quelques kilomètres de Boeung Balaing, nous ont demandé de réaliser la même opération chez eux. Ils ont mis leur bassin en état et constitué un comité de suivi.

Grâce aux subventions de la Régie des eaux de la ville de Lesneven et du syndicat mixte des eaux du bassin du Bas Léon, les travaux ont été réalisés début 2014.

 


 

Copyright © 2013 - Association Française de Solidarité - Centre socio-culturel - Rue des déportés - 29 260 Lesneven