Pains et lait dans les écoles

Une distribution de petits pains et de lait de soja est organisée dans plusieurs établissements scolaires (maternelles et primaires). Issus de milieu agricole et pauvre, les enfants viennent souvent en classe le ventre vide. Fort de l'expérience du camp de réfugiés de Sokh-Sann, ce projet à deux buts :

Corriger l'état de mauvaise santé des enfants qui vont à l'école car, à la campagne, les gens sont en général très pauvres. Ils mangent, ainsi que leur enfants, le matin et le soir une soupe de riz sans viande, avec quelquefois un peu de poisson et quelques légumes de leur potager. Les enfants ne mangent rien entre deux repas. Dans certains villages en 1998 il y a eu la famine. Cette malnutrition entraîne une mortalité infantile très importante. Dans les écoles, nombreux sont les enfants avec un gros ventre, les cheveux décolorés et parfois des oedèmes. Tout ceci indique un manque de protéines.

Attirer les enfants à l'école, car de très nombreux Cambodgiens sont illettrés. Il faut scolariser le maximun d'enfants.

La distribution se fait 3 jours par semaine aux enfants qui fréquentent l'école. On donne une tasse de lait de soja et un petit pain. La distribution est faite par l'instituteur(rice) et par les élèves les plus grands. Le enfants adorent le lait et considérent le pain comme du gâteau. Rapidement les instituteurs(rices) constatent que la santé des enfants s'améliore et qu'ils sont plus attentifs.

Coût par enfant et par année scolaire : 20 euros. Actuellement seule l'école de Banthea Cheu, près de Siem Reap, bénéficie de cette distribution (trois fois par semaine) . (A l'école Chey, le relais a été pris pai une ONG américaine). Pains et lait de soja sont confectionnés sur place, dans un petit local, par des personnes rémunérées par l’AFS.

Depuis 2009, l'AFS a arrêté la distribution de pain en ne maintenant que le lait de soja.

pain_2

 

Copyright © 2013 - Association Française de Solidarité - Centre socio-culturel - Rue des déportés - 29 260 Lesneven