Construction d'écoles

Les écoles construites en dur, avant les Khmers rouges, ont été très endommagées par la guerre civile et, depuis 1979, de nombreuses écoles ont été reconstruites, rapidement et en matériaux légers (bambous, chaume, etc.)
La scolarisation au Cambodge se fait à mi-temps. Certains vont à l'école le matin et d'autres l'après-midi. Les classes sont en général prévues pour 40 élèves, ce qui permet la scolarisation de 80 élèves dans la journée.
Les écoles construites en dur, avant les Khmers rouges, ont été très endommagées par la guerre civile et depuis 1979 de nombreuses écoles ont été reconstruites, rapidement et en matériaux légers (bambous, chaume, etc.) Compte tenu de l'état des écoles au retour des réfugiés au Cambodge, l'AFS a financé plusieurs écoles primaires ; l’A.F.S. est donc intervenue dans les villages suivants :
 
- Dans les villages autour de Battambang
* Daung : 4 classes en 1996 et 2 en 2001
* Buor Khna : 4 classes en 1997
* Omony : 3 classes en 1998
* Treng, école de Pcheav : 4 classes en 1999

- Dans le secteur de Siem-Reap
* Tukvill, école de Chey : un premier bâtiment de 4 classes en 1995, et un second en 1996
* Tram Neak, école de :Thlang-Andaung : 4 classe en 1997


Depuis l’année 2000, l'État s'investissant davantage dans la construction d'écoles dans les villages, l'AFS, a réduit son programme dans ce domaine.
Toutefois, nous avons accepté de construire un bâtiment de 3 classes à Banthea Cheu, près de Siem-Reap, en 2004, car l’État refusait de le faire et les besoins étaient importants.

Les écoles construites par l'AFS sont faites :
- Avec l'accord du directeur provincial de l'éducation
- Avec l'appui des associations de parents d'élèves qui constituent un comité pour la construction avec des hommes du métier. Cela permet une transparence et de tirer les prix au plus juste.
- Les travaux ont été suivis, dans la région de Siem-Reap, par notre Directeur de Phnom Penh, Monsieur HEM Sarun dit Yok et dans la région de Battambang par notre Directeur de Battambang, Monsieur CHENG Oeurn.
Les bâtiments construits en briques et recouverts de plaques de fibrociment ne sont pas luxueux mais de bonne qualité. Ils comprennent en général 4 classes de 8m x 8m. Ils permettent de scolariser 320 élèves. Le prix de revient (clôtures, latrines et matériel scolaire compris) est d'environ 20 000 euros.

 


 

Copyright © 2013 - Association Française de Solidarité - Centre socio-culturel - Rue des déportés - 29 260 Lesneven